Agence L'immobilière Marseille 15ème : promoteur, constructeur, aménageur, achat et vente depuis 1964

Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.

Logement : les dispositifs "utiles et efficaces" ne seront pas remis en cause

Publié le

INTERVIEW EXCLUSIVE : A presque deux semaines de la présentation de la Stratégie logement par le Gouvernement, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des Territoires, Julien Denormandie, a dévoilé àBatiactu la philosophie de ce plan tant attendu par les acteurs du bâtiment.

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des Territoires, Julien Denormandie, poursuit ses rencontres sur le terrain avec les professionnels du logement. Qu'ils soient aménageurs, constructeurs, promoteurs, élus ou architectes, leurs points de vue, leurs préoccupations ou leurs propositions intéressent le secrétaire d'Etat. Et pour cause. Le 13 septembre, le gouvernement dévoilera sa stratégie logement en Conseil des ministres. Lors de son déplacement à Bagneux (92), ce mercredi 30 août 2017, Julien Denormandie en a profité pour souligner l'engouement des acteurs du bâtiment à participer à la concertation lancée début août. "Plus de 600 personnes ont répondu", a-t-il indiqué. Il s'est félicité de leur intérêt et de leur implication pour élaborer ce nouveau plan logement.

 

A cette occasion, Batiactu l'a interrogé sur cette stratégie.

Batiactu : Vous avez reçu de très nombreuses réponses à la concertation que vous avez lancée. Pouvez-vous nous dire quelles sont les grandes idées qui s'en dégagent ?
Julien Denormandie :
 Il y a énormément de grandes lignes. Nous finalisons la structure de ce plan. Le principe est assez simple. Il est de se demander comment on améliore le quotidien des Français. Le logement est un des éléments principaux pour eux parce que c'est leur cadre de vie. C'est aussi une question financière puisque c'est une grande partie de leurs dépenses.

 

La philosophie de cette stratégie, c'est de se dire que depuis 30 ans on a tenté beaucoup de choses. C'est une politique sur laquelle l'Etat met beaucoup d'argent, avec les collectivités. Cela représente aujourd'hui 40 milliards, ça a donc doublé depuis les années 2000. Pour autant, un Français sur 6 considère avoir des problèmes de logement. Donc, ce n'est pas assez efficace. La stratégie que nous déployons consiste à se demander comment on fait autrement et comment on améliore.

 

Mais c'est différent en fonction des territoires. Dans des zones, comme ici à Bagneux et plus généralement en Ile-de-France, la question est de savoir comment on fait pour construire plus, mieux et plus vite. L'idée est donc de partir du terrain en identifiant tous les blocages, qu'il s'agisse du foncier, des normes, des autorisations… pour se demander comment on va plus vite pour construire plus et mieux. Inversement, il y a d'autres territoires où l'enjeu n'est pas de construire plus mais porte sur la qualité des logements et la rénovation du bâti.

 

Et dans tous les cas, nous nous demandons comment cela s'intègre dans un cadre de vie. Certes, il y a le logement mais aussi l'accès à l'emploi et la mobilité à prendre en compte.

Batiactu : Avec les acteurs de la construction que vous venez de rencontrer, vous avez insisté sur les normes. Vous les avez beaucoup interrogés sur leurs idées pour simplifier. Cela signifie-t-il que la simplification des normes ce sera le gros chantier du plan logement ?
Julien Denormandie :
 C'est un des gros chantiers mais ce n'est pas le seul. Aujourd'hui le code de la construction est plus épais que le code civil ou le code du travail. C'est peut-être qu'il y a un problème. Mais il y a d'autres sujets tout aussi importants. Pour construire mieux et plus vite, il y a la question des recours. Aujourd'hui entre 30 et 40.000 projets sont en instance de recours et donc figés, ce qui empêche des gens de travailler. Il y a aussi l'accès et le coût du foncier, sur lesquels il faut travailler. Sans oublier l'efficacité énergétique et le numérique, formidable facteur d'accélération.

L'immobiliere